4 critères à analyser avant d’acheter des parts de SCPI

Les parts de SCPI sont des placements que l’on détient pendant de longues années. Il est donc crucial de faire des choix judicieux. rendement scpiMais, au regard de la grande offre observée en France aujourd’hui (on compte 162 SCPI), il y a de quoi perdre ses repères. Découvrez ici quatre points significatifs sur lesquels baser votre choix.

Le rendement

Il faut réaliser une analyse du rendement de la SCPI sur les dernières années. Il est important de tenir compte de l’historique des résultats de la société, bien au-delà des tout derniers rendements enregistrés. Une bonne régularité dans les rendements observés rassure sur la possibilité de se constituer des revenus intéressants qui viendront par exemple en complément d’une pension de retraite.

L’importance du taux de rendement d’une SCPI

Le taux de rendement correspond au revenu distribué relativement à la valeur de la part. Un grand rendement n’est pas forcément synonyme d’un patrimoine de qualité. Cette valeur doit être considérée par rapport au prix de la part. Ainsi, si le prix de la part est élevé et que les revenus ont à peu près la valeur de la moyenne observée sur le marché, on peut se décider pour un investissement en SCPI.

La diversification du portefeuille

Un portefeuille diversifié réduit les risques pour la société de voir ses rendements et ses revenus variés en raison d’aléas du marché. Il faut donc :

  • bien étudier l’implantation géographique des immeubles de la scpi de rendement;
  • vérifier qu’il existe une certaine diversité, aussi bien par rapport aux régions ciblées que relativement à des points comme l’âge des bâtiments ou le niveau des loyers.

 

La capitalisation de la SCPI

La capitalisation renseigne sur la taille de la société. Pour des montants élevés (dès un demi-milliard d’euros), on peut déduire que la SCPI possède de nombreux immeubles qui sont habités par un grand nombre de locataires. Ces deux différents points sont importants pour contrebalancer d’éventuelles défaillances de locataires par exemple.

  • Une bonne capitalisation permet de réduire le risque locatif ;
  • D’un autre côté, la grande taille de la société rassure aussi sur la liquidité de ses parts de scpi, s’il y a une éventuelle revente.

Toutefois, ce n’est pas une raison pour se détourner des petites sociétés. Ces dernières peuvent en effet être tout aussi performantes quand elles misent sur des portefeuilles diversifiés.

un article rédigé par : Xavier Olé Olé

Partager sur Facebook